11 octobre 2013

Ce jour là, 11 octobre 2013, le jour où j’ai annoncé à Lana que sa petite soeur allait mourir.
Ce jour où j’ai expliqué à Zoé qui a débarqué à ce moment précis que oui, elle allait s’en aller…
Ce jour où j’ai pris conscience que plus rien ne pourrait jamais plus me faire autant de mal que de voir mes deux filles entre peurs et tristesse, en sanglots.
Article écrit le 11 octobre 2013:

2 réponses à “11 octobre 2013

  1. c’est terrible d’annoncer cela a des enfants….
    sans vous juger parce que je suis votre histoire depuis le début et je sais que vous êtes une femme bien, mais moi je n’aurai jamais pu dire a ma fille qu’elle allait mourir pour ne pas l’effrayer.

    • Bonjour,
      Je me permets de répondre à votre dernier commentaire. Vous dites : Je n’aurai jamais pu dire à ma fille qu’elle allait mourir pour ne pas l’effrayer.
      Sauf que vous n’en savez rien.
      Vous n’avez pas eu un enfant malade d’un cancer, un enfant qui se bat pour la vie, un enfant qui est effrayé par la vie car la vie est synonyme de souffrance entre les soins, la douleur de la maladie car le cancer ça fait mal oui, et la peur c’est pas l’inconnu c’est aussi la douleur.
      Ces enfants vivent dans le milieu de la maladie et la mort. Ils voient leurs amis qui meurent, ils leurs disent au revoir même à 4 ans les enfants savent et comprennent.
      Car aujourd’hui en 2017 tout le milieu médical, les spécialistes des soins palliatifs pédiatriques disent pareil: On ne ment pas à un enfant en lui disant qu’il va guérir alors qu’il est en train de mourir et oui on lui parle de la mort, oui on lui dit qu’il va mourir.
      Car la mort fait partie de la vie, nous mourrons tous un jour.
      Les enfants malades ont une maturité incroyable croyez moi j’en ai vu tant. Et oui nous sommes nombreux parents à accompagner nos enfants vers la mort et nous avons une chance : celle de pouvoir nous dire tout ce que nous voulons nous dire avant que la mort ne nous sépare.

      Donc non, vous ne savez pas comment vous régiriez si vous étiez dans la même situation, croyez moi. Personne ne sait tant qu’il n’est pas dans cette situation.

      Salutations
      Natalie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s