Privation de liberté

Cela fait très longtemps que je n’ai pas pris le temps d’écrire. Depuis l’arrivée de la pandémie en mars 2020 en fait. Les mots sont là, ça bouillonne intérieurement, dans mon cœur, dans mes tripes et dans ma tête. Je me suis tue longtemps, me disant que j’allais m’épuiser.

J’assiste, déconcertée à l’attitude égoïste, stupide et ridicule de l’être humain. Cela me révolte. J’ai envie de hurler pour que le monde se réveille. 

Aujourd’hui, j’ai décidé qu’il était temps que j’agisse. Alors je prends la parole, même si je sais très bien que cela ne plaira pas forcément.

Au début, je me disais que le monde allait peut-être imaginer, un peu, ce qu’est la vie d’un enfant ou d’un adulte qui se bat pour la vie, quelqu’un qui se bat contre un cancer, contre la mort. Avec la pandémie, le monde pouvait comprendre ce que c’était de craindre d’attraper un virus, pas de peur d’être malade soi-même, mais de peur de contaminer ceux qu’on aime et qui sont fragiles. J’imaginais que tous pourraient comprendre comment nous, parents d’enfants atteints de cancer, nous sommes capables de tout, oui de tout, pour protéger nos enfants si fragiles. Oui j’ai cru, naïvement, que le monde entier souhaiterait faire tout ce qu’il faut pour protéger les plus fragiles, les plus vulnérables, dans un seul but : se protéger les uns les autres.

Mais je suis forcée de constater qu’il n’en est rien. Absolument rien et je me demande comment j’ai pu y croire.

Qui peut aujourd’hui affirmer s’être fait vacciner pour protéger les plus fragiles, les malades, les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées ?

Qui a choisi de se fait vacciner pour protéger notre système de santé dans le but de ménager le personnel médical et de ne pas engorger les hôpitaux de patients COVID ?

Car il est aujourd’hui prouvé, que les risques qu’une personne transmette le virus est réduit à 50% si elle est vaccinée, et que les contaminations entre personnes vaccinées sont réduites de 90% (source étude Sciensano).

Et oui j’entends déjà la remarque : Le vaccin ne nous protège même pas à 100%. Peut-être ne saviez-vous pas qu’aucun vaccin ne protège le vacciné à 100%. Cependant, il n’y a pas besoin d’être scientifique, ni même doué en mathématiques pour comprendre quelque chose de simple : Plus le nombre de personnes vaccinées est important, moins l’agent infectieux circulera. En vous vaccinant, vous protégez les autres.

Toutes ces personnes si vulnérables qui nous entourent, qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons de santé, devraient pouvoir compter sur notre soutien afin qu’elles puissent elles aussi continuer de vivre.

Mais au lieu de cela, l’être « humain » reste centré sur son nombril. Je mets bien le mot « humain » entre parenthèses, car la définition du mot humain veut dire : « qui est compréhensif, qui est compatissant, qui manifeste de la sensibilité » et je pense sincèrement qu’il ne correspond pas à ce que nous sommes. Ce mot ne devrait même pas être associé à notre espèce tant les hommes sont égoïstes.

Le monde se dit « privé de libertés » … on en parle ?

Je suis encore sous le choc de ce que j’ai vu il y a quelques temps alors que je me promenais en forêt. J’ai croisé une personne qui portait une étoile jaune, cette étoile que les juifs devaient porter lorsque Hitler leur a déclaré la guerre. La même étoile jaune était brodée sur la veste de la personne avec deux mots : sans vaccin.

Je suis outrée. Comment peut-on comparer la situation que nous vivons aujourd’hui avec la pandémie à celle que les juifs ont vécu à l’époque de la Deuxième Guerre Mondiale. Ce peuple a été persécuté et envoyé dans des camps de concentration. Ils ont été traités comme jamais un animal n’est traité, privés de toute liberté.

Et aujourd’hui, dans notre monde, certains osent dire que le fait de devoir présenter un pass sanitaire pour se rendre dans certains lieux, est une privation de liberté similaire à ce que les juifs ont vécu ? Alors qu’ils sont confortablement assis dans leur salon, face à leur écran de télévision, avec un frigo rempli afin de manger à leur faim, ils n’ont qu’à ouvrir le robinet pour avoir de l’eau potable et ont une salle de bain pour pouvoir se laver. Ils peuvent continuer de sortir au grand air, se promener en toute liberté, sans aucune crainte d’être traqué, attaqué et envoyé dans un camp pour y être exécuté.

Quel manque de respect face à ce peuple !

Une privation de liberté ce que nous vivons ?! On en parle encore si vous voulez :

Si vous pouviez ressentir ce que ressent un enfant de 4 ans, enfermé dans sa chambre d’hôpital, cloué dans un lit, sans même pouvoir poser un pied au sol, sans pouvoir sentir l’air frais souffler sur son visage, sans pouvoir aller jouer au parc ou aller à l’école, et cela pendant 8 semaines, on en reparlerait de l’atteinte à votre liberté.
Et si vous souhaitez aborder le sujet de la fin de la gratuité des tests, on en parle aussi. Sachant que notre système de santé ne rembourse pas certains traitements, certaines chimiothérapies pour des personnes qui se battent contre un cancer, y compris les enfants, et que ces frais sont à la charge des patients, trouvez-vous toujours normal que les tests doivent rester gratuit ? Alors que nous avons le choix de nous faire vacciner nous offrant ainsi la possibilité de protéger les autres.

Personne n’a choisi de vivre avec une pandémie. Car oui, c’est bien réel pour les sceptiques qui pensent encore à la théorie du complot. Alors ne peut-on pas se serrer les coudes et arrêter de toujours tout remettre en question  ?

Depuis quand les hommes préfèrent-ils croire les « pseudos scientifiques » qui sont apparus dans ce monde depuis mars 2020, plutôt que les scientifiques diplômés et expérimentés ?

Depuis quand les gens préfèrent-ils croire des statistiques, avec des chiffres falsifiés, de la presse à scandale ou de spécialistes qui sont fraîchement diplômés de l’université de la bêtise, plutôt que nos dirigeants (élus par nos soins au passage), de nos médecins ou des organes officiels de la santé ?

Depuis quand remettons-nous en question la plus grande trouvaille de tous les temps : La vaccination ? Car cette dernière a sauvé des centaines de millions de vies depuis sa découverte il y a plus de 200 ans.

Je sais que les anti-vaccins, les anti-covid et ceux qui croient à la théorie du complot auront toujours réponse à tout. Mais ce qui me choque, c’est que jamais les gens pensent au bien-être général. A l’intérêt général. Ce n’est que leur propre confort qui les intéresse.

Aujourd’hui, les gens crient au scandale car ils estiment qu’ils sont privés de leurs droits ou sont contre le principe.

Privés de liberté ? On en parle ?!

S’il-vous-plait, arrêtez de vous comparer à un peuple qui a été réellement privé de sa liberté. Arrêtez de vous comparer aux défenseurs de la liberté de 39-45, qui eux se battaient pour la liberté de tous, alors que vous, reconnaissez-le, c’est pour votre liberté personnelle que vous criez au scandale. Le fait de ne plus pouvoir aller au restaurant, ou dans une salle de sport, ou dans un musée sans devoir effectuer un test vous perturbe peut-être. Mais si cette décision a été prise, c’est pour l’intérêt général.

Mais au fait, ne vous êtes-vous jamais posé la question ? Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est uniquement par notre faute ? Si toutes les personnes adultes qui pouvaient être vaccinées l’avaient fait, nous n’en serions certainement pas arrivés au point où il faut présenter un pass sanitaire pour aller au restaurant.

Mais je suis forcée de constater que penser aux autres, penser à l’intérêt général est au-dessus de la capacité de beaucoup dans ce monde. Ce monde où nous ne faisons que de nous plaindre, et remettre en question les décisions de nos dirigeants et de vrais spécialistes.

Le monde est-il devenu stupide ? Ou le monde est-il devenu égoïste à ce point ? Probablement un peu des deux…

Je me souviens en avril 2009, lorsque Zoé rechute pour la première fois de son cancer. Les médecins apprennent que Lana n’a pas eu la varicelle. Ils nous expliquent combien la varicelle peut être dangereuse pour un enfant en traitement contre un cancer. Lana comprend la situation et accepte sans hésiter une seule seconde de se faire vacciner contre une maladie qui aurait été bégnine pour elle. Mais du haut de ses 4 ans, elle avait compris qu’elle avait la possibilité de protéger sa sœur, et elle l’a fait.

Bravo à ceux qui se sont fait vacciner, pour vous ou pour les autres, qu’importe. Vous avez contribué à faire changer les choses, vous pourrez dire que vous aussi vous avez tenté tout ce qui était en votre pouvoir pour nous sortir de cette pandémie, au nom de la liberté de tous, et pas que de la vôtre…Soyez fiers de vous !

Natalie Guignard-Nardin – octobre 2021

16 réponses à “Privation de liberté

  1. Merci Madame d’avoir si bien exprimé ce que je ressens depuis plusieurs mois… Je suis momentanément dans l’incapacité de l’écrire aussi bien que vous l’avez fait -syndrome « cerveau chimio »- mais tellement agacée par l’égoïsme ambiant et les comparaisons indécentes.
    Par ailleurs je profite de ces lignes pour vous exprimer mon respect pour votre engagement avec Zoé4live 🙏🏼. J’ai été honorée de faire quelques paquets de Noël en 2019.
    Recevez mes bien cordiales et respectueuses salutations.

  2. Merci pour votre magnifique message J’ai 82 ans vaccinée pour me protéger et protéger tous ces qui m’entourent voisins centre médicaux social ma famille Que Dieu les protègent

  3. Nous avons autant de raisons personnelles ou collectives de nous faire vacciner ou pas.

    Reprocher ou culpabiliser les gens leur choix ou leur non choix, ne fera qu’aggraver une situation déjà grave, peu importe les arguments évoqués.

    Restons unis.

  4. Je me suis fait vacciner pour les autres… pour les raisons que vous évoquez… soyons solidaires

  5. Donc si une personne avait donné ou décide de donner son vaccin à qqn dans un pays pauvre… cela ferait d’elle une égoïste qui ne sait pas être solidaire ?
    Un ambulancier ou un soignant qui met sa santé et sa vie en jeu ne vaut donc plus rien à vos yeux s’il n’est pas vacciné ? Ne peut-il plus sauver des vies ?
    La solidarité s’arrête-elle aux frontières Suisse ?
    Les généralisations ne sont-elles pas souvent pleines de contradictions qui ne font pas bon ménage avec la complexité de l’ère corona et la crise de la morale que notre planète rencontre ?
    La complexité de notre monde accéléré-hyper connecté et ultra interdépendant ne dépasse-t-il pas les limites de compréhension des spécialistes dans leur propre domaine ?
    Autant de questions que l’on est en droit de se poser. Vacciné ou non, avec ou sans pass…

  6. Bonjour Natalie,
    Bravo et merci pour votre texte touchant…

    Se faire vacciner pour protéger l’autre… quand la vie de l’autre tient aussi de ça… Donner de sa personne sans chercher à recevoir… Aimer au-delà de toutes circonstances…

    Maman de 2 grands prématurés qui a osé demandé à son entourage de se faire vacciner (de la grippe entre autre) pour pouvoir rencontrer nos trésors… Il y a presque 8 ans, la Covid n’existait pas, mais le combat était le même.

  7. C’est d’abord une interrogation, puis une énigme et finalement une angoisse que de constater la vulnérabilité, la perméabilité et la crédulité de certains face à ceux qui parlent fort !
    Merci de ce que vous faites et merci de ce texte ✊

  8. Texte toujours très émouvant!
    J’ai longuement hésité à me faire vacciner… et finalement, je l’ai fait… (j’ai pris conscience de mon égoïsme assez tard et suite à une discussion avec mes parents, j’ai vraiment réalisé que je me devait de ne pas penser qu’à moi!)
    Votre texte me touche, vraiment, et en même temps, il me fait du bien, il me dit que j’ai vraiment fait le bon choix, pour moi, mes enfants et surtout, les personnes vulnérables qui ne peuvent vraiment pas recevoir ce vaccin.
    Une fois de plus, je réalise que j’ai une chance incroyable et c’est grace à vous!
    Merci pour votre manière de faire et merci d’oser écrire les choses! Vous êtes extra ordinaire!
    Bel automne!
    G.

  9. Bravo, magnifique texte! Je suis d’accord avec vous, l’être humain est égoïste !
    Prenez soin de vous, et merci pour le combat que vous menez avec votre association pour soutenir les familles de tous ces enfants malades !
    Belle journée

  10. Magnifique texte qui exprime mots pour mots mon ressenti lors de cette pandémie. J’ai la même envie de hurler que vous M’autorisez-vous à le mettre sur Facebook pour qu’il touche plus de monde ? Merci pour ce que vous exprimez aujourd’hui et que plusieurs ressentent fortement. Bravo à vous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s